Retour à la liste

Pour accompagner le deuil du social à l’intime

Deux mains enlacées, l'une est tatouée

Un débat autour de l’ouvrage dirigé par Marie-Christophe Pétolas : celui-ci a réuni de nombreuses contributions et partage neuf expériences sur la thématique du deuil, la réalité de vie, la temporalité, le pouvoir du cerveau, comment faire son deuil. Véritable mosaïque d’informations, de réflexions, d’expériences et de créations qui ouvre le champ de tous les possibles.

Le deuil est intime, mais il se vit aussi en société. 1 français sur 4 est en deuil et pourtant cela reste un sujet tabou. L’écoute permet des changements décisifs dans le parcours de deuil, car les effets de l’accompagnement contribuent très positivement aux personnes endeuillées.  Rejoindre un groupe de parole permet de se libérer, de déposer ses souffrances, comprendre, accepter, rompre l’isolement, prendre conscience de ses ressources, s’autoriser à aller mieux, prendre soin de soi. Chacun peut traverser son deuil à travers, une passion, les voyages et parfois grâce à des approches plus originales comme les symboles.

A retrouver : le débat animé par Jean-Luc Gambey, avec la participation de Sylvie Pinquier-Bahda, Directrice générale déléguée à l’engagement social de l'OCIRP, Marie-Christophe Pétolas, qui a assuré la direction de l’ouvrage grâce, entre autres, aux contributions de, Maryline Cotton, animatrice de l’espace Dialogue & Solidarité de Rouen, Laure Flavigny Choquet, accompagnante bénévole pour Dialogue & Solidarité Paris et vice-présidente de l’association Empreintes, et Simone-Aimée Le Mazou, tatoueuse de Résilience.

Le lien vers le replay est disponible sur Ocirp.fr.

Deuil
Deuil au travail : comment l’accompagner ?
Deuil
Podcast Vivre Après, épisode 04
Deuil
Podcast Vivre Après, épisode 01
Deuil
Zoom sur la dernière journée d’accompagnement du deuil périnatal
Deuil
Réforme des retraites : ce qui va changer pour les pensions de réversion